La sécurité privée en France est un secteur professionnel qui compte majoritairement des entreprises de prestation de service, employant plus de 120 000 personnes en 2010. Les économies présentées comme indispensables qui impliquent un désengagement des forces de sécurité publiques de certains secteurs, tout comme les évolutions « post 11 septembre » qui impliquent un renforcement des mesures de sécurité en général Vigipirate, etc.) entraînent la croissance de ce secteur d'activité.

L’insécurité grandissante en Côte d’Ivoire depuis la crise sociopolitique de 2002, a favorisé l’éclosion de plusieurs compagnies de sécurité privée. Que ce soit à l’entrée des supermarchés, aux alentours des banques, au rez-de-chaussée des immeubles ou des enseignes, les agents de sécurité privée ou vigiles, arborant des uniformes aux couleurs distinctives, font désormais partie du quotidien des Ivoiriens.

Alors que le gouvernement ivoirien, avec en première ligne le ministère d’Etat, ministère de la sécurité et de l’Intérieur, déploie énergie et moyens colossaux pour assurer l’ordre et la sécurité en Côte d’Ivoire, la demande de sécurité privée n’a jamais été aussi grande dans le pays. Entre 2005 et 2008, le secteur de sécurité privée a vu le nombre des entreprises passer de 100 à 300 compagnies, avec un chiffre d’affaires (CA) global du secteur d’environ 50 milliards de francs CFA en 2008. Aujourd’hui avec plus de 400 entreprises de sécurité privée recensées, le secteur emploie plus de 60 000 agents pour un CA annuel oscillant autour de 90 milliards de FCFA.

 

Fil de navigation