Définition : L'équipier de première intervention est en mesure d'intervenir rapidement en cas de début d'incendie avec les moyens mis à disposition pour traiter l'incendie lorsqu'il le peut, sécuriser la zone afin de faciliter l'intervention des secours et évacuer les personnels et publics.

Objectifs de la formation

- Savoir intervenir pour combattre un début d’incendie
- Comprendre le rôle et les responsabilités de chacun des acteurs
- Connaître les consignes et les circuits d’évacuation
- Identifier les missions de chaque acteur dans la procédure d’évacuation
- Identifier les paramètres nécessaires à une évacuation sans panique ni accident

La sécurité privée en France est un secteur professionnel qui compte majoritairement des entreprises de prestation de service, employant plus de 120 000 personnes en 2010. Les économies présentées comme indispensables qui impliquent un désengagement des forces de sécurité publiques de certains secteurs, tout comme les évolutions « post 11 septembre » qui impliquent un renforcement des mesures de sécurité en général Vigipirate, etc.) entraînent la croissance de ce secteur d'activité.

L’insécurité grandissante en Côte d’Ivoire depuis la crise sociopolitique de 2002, a favorisé l’éclosion de plusieurs compagnies de sécurité privée. Que ce soit à l’entrée des supermarchés, aux alentours des banques, au rez-de-chaussée des immeubles ou des enseignes, les agents de sécurité privée ou vigiles, arborant des uniformes aux couleurs distinctives, font désormais partie du quotidien des Ivoiriens.

Alors que le gouvernement ivoirien, avec en première ligne le ministère d’Etat, ministère de la sécurité et de l’Intérieur, déploie énergie et moyens colossaux pour assurer l’ordre et la sécurité en Côte d’Ivoire, la demande de sécurité privée n’a jamais été aussi grande dans le pays. Entre 2005 et 2008, le secteur de sécurité privée a vu le nombre des entreprises passer de 100 à 300 compagnies, avec un chiffre d’affaires (CA) global du secteur d’environ 50 milliards de francs CFA en 2008. Aujourd’hui avec plus de 400 entreprises de sécurité privée recensées, le secteur emploie plus de 60 000 agents pour un CA annuel oscillant autour de 90 milliards de FCFA.

 

info en attente

  • La main courante électronique: la technologie permet grâce à l’informatique de conserver les évènements journaliers et de transmettre en temps réel les rondes effectuées ainsi que les observations des agents en poste sur tout support informatique par le biais de mails, sms ce qui permet une réelle transparence du travail effectué et un gain de temps dans la transmission des données.

                                                                      

  • Le contrôle des rondes s’effectue au moyen d’un lecteur de ronde utilisé par l’agent lors de ses rondes. Il suffit de positionner judicieusement les points de contrôles pour conserver une preuve indéniable du passage de l’agent dans tous les locaux présentant un risque particulier.

    Ce lecteur offre une grande résistance aux chocs, il est étanche et se connecte par simple contact au port USB d’un ordinateur qui transmettra les données via la main courante électronique.

                                                 

Fil de navigation